10e Journée québécoise de la médiation familiale

Le CCSMTL, seul établissement public à offrir un service de médiation familiale gratuit

5 février 2020

La rédaction
__

À première vue, le processus de médiation familiale peut paraître complexe et très protocolaire… Or, avec Vanessa Richard, chef du Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale à la Direction de la protection de la jeunesse, ce sujet devient à la fois intéressant et relativement simple à comprendre. À preuve : la vidéo qu’elle a réalisée à l’intention du public pour le compte du COAMF (Comité des organismes accréditeurs en médiation familiale) dans la foulée de la 10e journée québécoise de la médiation familiale.

La rédaction du Rendez-vous du CCSMTL a voulu en découvrir davantage sur ce service et s’est entretenue avec Mme Richard, une gestionnaire (travailleuse sociale et médiatrice familiale accréditée) qui transcende l’enthousiasme et la passion lorsqu’il s’agit de parler de son équipe et de son travail! Voici les propos recueillis lors de cette entrevue.

la chef de service, Mme Vanessa Richard (au centre, avec le veston gris), et son équipe du Service d’expertise psychosociale et de médiation à la famille, en date du 7 novembre 2019.

Diane LeBel (RDV du CCSMTL) : Le 5 février 2020 est la 10e journée québécoise de la médiation familiale. Dans le cadre de cette journée thématique, trois capsules vidéo ont été tournées pour le compte du COAMF, dont une réalisée par vous. C’est exact?

Vanessa Richard : En effet, trois capsules vidéo ont été réalisées pour le compte du COAMF. Parmi celles-ci, une porte sur le processus général de la médiation familiale. Les deux autres sont des capsules au sujet de la thématique de cette année : le partage des biens (couples mariés VS conjoints de fait). La vidéo pour laquelle j’ai participé explique ce qu’est le processus de médiation familiale : à qui s’adresse la médiation, quel est le rôle du médiateur, quels sont les avantages d’une telle démarche pour les enfants et leurs parents séparés. Elle explique également le déroulement de la médiation de façon générale. J’y ai participé pour que tous puissent bien comprendre en quoi consiste la pratique de la médiation familiale.

DL : Quel beau rayonnement pour le CCSMTL! Parlez-moi un peu du Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale de notre CIUSSS

VR : Absolument! Je suis bien heureuse de cette visibilité. J’étais toute nouvelle au COAMF quand je suis arrivée en septembre dernier, peu après ma nomination comme chef du Service au CCSMTL. J’ai alors vu l’opportunité de me joindre au Comité sur la Journée de la médiation familiale. Je me suis dit que ce serait une belle occasion à saisir pour prendre notre place comme établissement accréditeur en médiation familiale. Parce que – c’est important de le dire – les  CISSS et les CIUSSS qui exploitent un centre en protection de l’enfance et de la jeunesse sont des organismes accréditeurs en médiation familiale. Un établissement comme le nôtre peut donc accréditer des médiateurs familiaux pour pratiquer la médiation à même le CISSS ou le CIUSSS. Les gens ne savent généralement pas cela!

Quant au Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale, il offre des services gratuits et publics aux familles séparées de Montréal depuis plus de trente ans. Il y a deux volets principaux à notre offre de services: le premier est l’expertise psychosociale, qui a lieu lorsqu’un juge de la Cour supérieure ordonne une évaluation en matière de garde et d’accès (des travailleurs sociaux et des psychologues font partie de notre équipe pour réaliser ces évaluations). Les recommandations dans un rapport d’expertise visent à soutenir les juges dans leur prise de décisions relatives au partage du temps de vie d’un enfant ou pour toute autre question relative à son intérêt supérieur. L’expertise a lieu lorsque les parents ne peuvent pas s’entendre sur un plan parental pour leur(s) enfant(s). Nous offrons ce service à toutes les familles qui ont une ordonnance d’expertise psychosociale émise par la Cour supérieure – District de Montréal. Les expertises peuvent être faites en français ou en anglais, et même avec l’aide d’un interprète dans une autre langue si nécessaire. Nos experts sont neutres et impartiaux. Ils possèdent de grandes compétences et connaissances en matière de séparation familiale et de coparentalité après la séparation.

Le deuxième volet est celui de la médiation familiale. Il s’agit d’un volet qui s’adresse aussi à la population de Montréal, mais qui ne nécessite aucune ordonnance ni suivi en protection de la jeunesse pour l’obtenir. En fait, dès qu’un parent habite sur le territoire de Montréal et a un enfant de moins de 18 ans, il devient admissible à notre service public de médiation familiale, lequel, tout comme l’expertise, est offert en français ou en anglais, et avec interprète au besoin. Une des particularités de notre Service est que le processus de médiation familiale offert est gratuit, peu importe le nombre d’heures nécessaires pour le compléter. Ces conditions facilitantes permettent à nos médiateurs familiaux de prendre le temps d’accompagner et de guider les parents pour bâtir un plan parental sur mesure pour leurs enfants et pour leur famille séparée. Nous avons aussi l’occasion de rencontrer des enfants dans le processus de médiation familiale, lorsqu’approprié. Nous possédons une expertise non négligeable : nos médiateurs familiaux accrédités (qui sont aussi des experts psychosociaux) ont l’habitude d’accompagner des familles aux prises avec des conflits de séparation assez sévères. Cette expérience clinique psychosociale nous permet de travailler la coparentalité, tout en sensibilisant les coparents aux pièges et aux défis qui peuvent être générés par toute situation de séparation familiale, qu’elle soit hautement conflictuelle ou non.

Aussi, lorsque les parents obtiennent l’un de nos deux principaux services (médiation ou expertise), ils deviennent admissibles à recevoir nos autres services connexes pour les familles séparées, notamment un groupe pour enfants –le groupe Confidence–, de même que des ateliers sur la communication coparentale après la séparation. On en apprend beaucoup!

La capsule vidéo du COAMF se veut un outil pour le public qui sera diffusée ce 5 février 2020 par tous les ordres professionnels qui accréditent des médiateurs familiaux. Des représentations publiques seront également diffusées sur d’autres plateformes.

Le Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale du CCSMTL en bref :

  • Le Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale du CCSMTL offre gratuitement des services spécialisés en séparation familiale pour la population montréalaise;
  • Le CCSMTL est le seul établissement public à offrir un service de médiation familiale gratuit, peu importe le nombre d’heures nécessaires pour compléter le processus;
  • Le Service de médiation à la famille et d’expertise psychosociale du CCSMTL travaille en partenariat avec les autres équipes/directions en protection de la jeunesse à Montréal.

Pour toutes questions relatives à nos services, communiquez avec le 514 393-2285 pour vous entretenir avec un membre de l’équipe. Vous pouvez aussi consulter notre page Web au : https://ciusss-centresudmtl.gouv.qc.ca/soins-et-services/difficultes-familiales-ou-ruptures-conjugales/mediation-familiale-aide-les-parents-sentendre-sur-les-aspects-lies-une-separation

 

Lire le communiqué de presse

1 Commentaire

  1. Bravo ! Vous faites une superbe équipe et nous sommes fiers de vous compter au sein de la direction de la protection de la jeunesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*