Midi CREMIS : Inconforts d’un praticien-chercheur face à la recherche en autochtonie

19 septembre 2019

La rédaction
__

Dans cet exposé, je partagerai avec vous mes inconforts face à l’univers de la recherche universitaire qui s’« intéresse » à l’autochtonie. J’illustrerai ces inconforts à partir de mon expérience de pratique en soins infirmiers, puis de recherche auprès des Innus de la communauté innue d’Unamen Shipu en Basse-Côte-Nord et de Pessamit en Haute-Côte-Nord. Ce parcours m’a mené d’une posture d’infirmier investi dans un processus de compréhension d’une lourde manifestation d’inégalité de santé – le diabète de type 2 – à celle d’un chercheur « de plein air » attaché à comprendre pour soigner autrement les femmes et les hommes de cette communauté. J’établirai les pourtours de ma pratique de chercheur que je qualifie davantage à celle d’agent de soutien à la transformation sociale. Une posture qui repose sur l’établissement, sur le long terme, de liens de confiance et d’un choix mutuel, quotidiennement réversible.

Une présentation de Bernard Roy, professeur titulaire de l’Université Laval. Il enseigne à la Faculté des sciences infirmières depuis 2004.

  • 20 septembre 2019 – de 12 h à 13 h 30
  • CREMIS, 66, rue St-Catherine Est, Salles 602-603
  • Entrée libre, apportez votre lunch.

Cette conférence s’inscrit dans le champ thématique Inégalités sociales et santé, porté par Estelle Carde et Nadia Giguère.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*